2023/06/01-02 : colloque “Cartari décentré”

Céline Bohnert est intervenue au colloque Cartari décentré : les Images des dieux dans l’Europe de la première modernité organisé  par Rachel Darmon (Univ. Paul Valéry Montpellier 3) et Jan Blanc (Faculté des Lettres, Université de Genève).

Présentation de la communication :

Les intermittences de la mémoire
comme facteur de décentrement :
ou comment l’Hyménée de Cartari
(n’)arriva (pas) jusqu’à Tristan L’Hermite

En 1633, Tristan L’Hermite commenta ses propres vers dans les Annotations aux Plaintes d’Acante, un ensemble de remarques qui accompagnait le recueil éponyme. Lorsqu’il éclaire une allusion à Hyménée, Tristan renvoie à Natale Conti. Conti n’est pourtant pas sa source : le dieu du mariage ne se trouve pas dans la Mythologie – pas dans le texte du moins. Mais la figure d’Hyménée gravée pour les Images des dieux fut rémployée à contretexte dans le Conti français de 1612. Le poète, trompé par la circulation des gravures, aurait-il associé le nom d’Hyménée à celui de Conti ? Le choix de renvoyer à Conti est-il un oubli volontaire, et en ce cas, par quelles stratégies est-il commandé ? D’autres intermédiaires entrent-ils en jeu : quels circuits les informations délivrées par Cartari ont-elles suivi jusqu’aux annotations de Tristan, et en quoi cette circulation peut-elle éclairer le silence du poète ?

L’objectif de cette communication est de mettre l’accent sur l’oubli comme facteur de décentrement, en prenant la question du décentrement à partir de l’usage, ce terminus ad quem de la trajectoire. La circulation d’Hyménée offre un observatoire privilégié de cette configuration spécifique dans laquelle, pour des raisons qu’il convient d’interroger, les lecteurs diffusent, décentrent et, tout à la fois, occultent l’œuvre du mythographe de Ferrare.

 

Télécharger le programme du colloque



Citer ce billet
Équipe Mythologia (2023, 7 juin). 2023/06/01-02 : colloque “Cartari décentré” Mythologia. Consulté le 20 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/rpzw

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.