Archives de catégorie : Questions de méthode

Quels traitements numériques pour les corpus encyclopédiques ? (2)

Quels traitements numériques pour les corpus encyclopédiques ? Les projets SourcEncyMe et Mythologia en dialogue (2).

Retour sur la séance du séminaire
« Les p’tits déj’ ‘Humanités numériques’ de l’IRHT », 03/06/22

 

La première de cette série de trois rencontres organisées par Emmanuelle Kuhry dans le cadre des P’tits déj Numériques de l’IRHT s’est déroulée en janvier dernier. Elle a permis de présenter les deux projets, en mettant l’accent sur la nature de leurs corpus, sur leurs objectifs scientifiques et leurs méthodes éditoriales. Sont ainsi apparues des convergences fortes qui touchent à l’analyse des sources et de leur circulation, aussi bien qu’aux méthodes intellectuelles des compilateurs étudiés et au système de renvois et de citations élaboré dans les textes encyclopédiques du Moyen Âge et de la Renaissance. Le compte rendu est publié ici.

Pourtant, les chaînes éditoriales des deux projets s’avèrent très différentes. Les 2e et 3e séances ont permis d’approfondir la réflexion méthodologique et épistémologique en l’abordant de manière pratique, sous forme de démonstrations et d’atelier.

La deuxième séance a ainsi été consacrée aux métadonnées du projet Mythologia : comment décrire le corpus sur la plate-forme EMAN ? Quels descripteurs ont été choisis, quelle méthode de collecte des données ? que nous apprennent-ils du texte étudié et de nos propres méthodes en Humanités numériques ?

Le billet ci-dessous présente une synthèse de la séance et des échanges auxquels elle a donné lieu. Merci à tous les participants pour leur présence et pour leurs riches et passionnantes interventions : Emmanuelle Khury (SourcEncyMe), organisatrice de la séance, Isabelle Draelants (IRHT, projet SourcEncyMe), Marion Aspe, Marie Bizais-Lillig, Maurizio Busca, Elisa Ionati, Romane Marlhoux, Kenan Oudin, Marianne de Prémont, Cécile Sajdak, Marthe Vertongen.

Continuer la lecture de Quels traitements numériques pour les corpus encyclopédiques ? (2)

État des lieux : quelques enquêtes sur les toponymes

Le billet sur le travail de curation des données réalisé par les stagiaires a permis de montrer notre méthode de travail, nos recherches et nos questionnements. Un des exemples de recherche de toponyme dans le billet sur la curation était particulièrement intéressant et amenait à être détaillé, mais impossible en un billet de rentrer dans les détails de toutes les recherches réalisées et difficultés rencontrées pour chaque métadonnée. Voici donc un billet retraçant quelques recherches fructueuses, cas épineux et coquilles intéressantes en rapport avec la métadonnée « Toponymes ».

Continuer la lecture de État des lieux : quelques enquêtes sur les toponymes

Curiosités et bizarreries typographiques

La vérification de la transcription du texte de l’édition de 1627 de la Mythologie de Conti, fournie par le logiciel HTR Transkribus, est l’occasion de croiser de petites bizarreries typographiques et autres coquilles singulières. Elles se révèlent de différentes natures et sont propices à piquer la curiosité des lecteurs que nous sommes. Elles nous renseignent au passage sur la fabrique du livre, témoignant des pratiques typographiques et éditoriales en cours au début du XVIIe siècle. Ce billet est destiné à présenter quelques-unes de ces rencontres impromptues.

Continuer la lecture de Curiosités et bizarreries typographiques

Compléter et harmoniser les données, nettoyer les fichiers

Après un premier travail d’indexation sur quelques chapitres du livre III de l’édition 1627, ayant bien pris connaissance de la méthode d’indexation et de ses différentes métadonnées, nous nous lançons dans un travail de nettoyage des chapitres déjà indexés. Ce nettoyage est nécessaire pour harmoniser et stabiliser les différentes métadonnées, qui étaient jusque-là pour certaines toujours en cours de définition.

Nous avons dix-neuf chapitres à nettoyer, répartis entre le livre II et le livre III, et (au final) onze métadonnées à stabiliser. Pour cela, nous nous sommes réparti le travail, pour que chacun puisse se concentrer sur deux ou trois métadonnées et ainsi devenir un « expert » de ces métadonnées. Avant d’être publiées sur le site, les métadonnées sont relevées dans un formulaire Open Office. Comme nous travaillons sur ces formulaires Open Office, nous ne pouvons pas travailler en même temps sur un fichier et avons donc mis en place un roulement entre nous.

Continuer la lecture de Compléter et harmoniser les données, nettoyer les fichiers

En route vers l’indexation

Point d’étape

Notre travail de stagiaires sur le projet Mythologia se poursuit. Notre première rencontre avec le texte de Natale Conti via la correction et le pré-balisage de la transcription nous a permis de mieux comprendre cette mythographie. Cette nouvelle et frêle aisance nous permet d’aborder une nouvelle tâche, un pan assez important de notre stage, à savoir : indexer le texte.

Continuer la lecture de En route vers l’indexation

Mission : Transcription

Une des premières missions qui nous a été assignée en tant que stagiaires fraîchement arrivés dans l’équipe du projet Mythologia a été celle de vérifier et de pré-baliser la transcription automatique, effectuée via l’outil Transkribus, de l’édition de Jean Baudouin de 1627 de la mythographie de Natale Conti, afin de l’amender au besoin.

Chacun d’entre nous s’est vu confier une partie de texte dont il a la responsabilité. Cette tâche nous a permis d’entrer immédiatement dans la langue de ce texte foisonnant, d’en appréhender les mécanismes, mais aussi de comprendre le fonctionnement de Transkribus, afin de traquer et corriger efficacement les coquilles disséminées çà et là. Cette mission a été en outre le moyen de saisir les choix éditoriaux appliqués à ce corpus, qui propose une transcription semi-diplomatique du texte.

Continuer la lecture de Mission : Transcription

Enquêter sur les sources des Mythologiae libri decem: esquisse d’une méthodologie

En 2021, le projet entrera dans une nouvelle phase. L’objectif sera de dresser un panorama représentatif (mais non exhaustif!) des sources des Mythologiae libri decem.

La notion de source appliquée à notre corpus demande de distinguer:
– les références explicites nous donnent accès à l’Antiquité exhibée par Conti
– les sources implicites, pour beaucoup sans doute des outils de travail: elles constituent des « figures sous le tapis » qui nous renseignent sur la méthode de travail et sur la culture du mythographe.

Les écarts des unes aux autres serviront de base à une étude des processus de   légitimation savante en permettant de mieux cerner l’ethos du mythographe. La question sous-jacente est la suivante: qu’est-ce qu’un discours (de) savant?

Continuer la lecture de Enquêter sur les sources des Mythologiae libri decem: esquisse d’une méthodologie